Vous êtes ici

-A +A

10 Femmes cinéastes - Sélection de films de 1953 à 2013

Parmi les cinéastes, les femmes sont certes encore largement minoritaires, mais depuis quelques années la proportion est en hausse. En France, les films de femmes représentent 15 à 20% des films diffusés et les organismes de formation de cinéma comprennent autant d'hommes que de femmes. 

Jane Campion - Festival de cannes 2014

 

Cette année la présidente du jury au festival de Cannes était Jane CAMPION, la première et unique femme à avoir remporté à ce jour une Palme d'or (pour LA LECON DE PIANO en 1993, dvd disponible à la médiathèque ainsi que ceux de BRIGHT STAR et UN ANGE A MA TABLE).

 

 

De notre côté, nous vous proposons en cette rentrée 2014 une sélection de films remarquables réalisés par des femmes dans des genres très divers. La sélection couvre une période allant de 1953 à 2013 (dates de sorties des films).

10 femmes cinéastes

 

Chantal Akerman : JEANNE DIELMAN, 23 QUAI DU COMMERCE, 1080 BRUXELLES (1975)

Film réalisé en 1975 alors que la cinéaste avait 25 ans. On suit le quotidien d'une femme dans son appartement bruxellois, une succession de gestes mécaniques ancrés dans une solitude tout juste nuancée par le retour de son fils de dix-sept ans le soir. Cette femme est veuve et elle gagne sa vie en se prostituant l'après-midi.  La répétition monotone va être remise en question lorsqu'un événement anodin va déclencher le début de la fissuration de ce système. Tout se déroule sur trois jours et le film dure 3h20 avec des plans longs qui s'éternisent dans le silence; le temps de bien ressentir cet appartement comme un univers clos, étouffant, ce qui provoque chez le spectateur une tension de tous les instants. Ce film novateur et féministe n'est pas du tout naturaliste, tout est reconstitué; l'image est stylisée et le jeu de Delphine Seyrig soigneusement travaillé avec la réalisatrice (voir le document proposé en bonus). Un film d'une grande modernité. 

 

Raja Amari : SATIN ROUGE (2002)

Raja Amari nous propose également pour son premier film de suivre une femme veuve, mère d'une adolescente, et installée dans un quotidien ennuyeux. Cette femme va apprendre à se libérer en devenant secrètement danseuse de cabaret. Elle découvre alors le plaisir des sens en réveillant son corps. Un film tunisien singulier dans le cinéma du Maghreb, dont le message et les scènes d'amour apportent une certaine modernité au sein de la culture traditionnelle.

Satin rouge, de Raja Amari - DVD Médiathèque de Mortagne

 

Kathryn Bigelow : DEMINEURS (2009) ET ZERO DARK THIRTY (2012)

Le film DEMINEURS a obtenu en 2009 les Oscars du meilleur film et du meilleur réalisateur. Une première puisqu'il s'agit ici d'une réalisatrice. Le film, qui traite de la question de l'adrénaline que peut provoquer la guerre, est impressionnant de tension. Son film suivant,  ZERO DARK THIRTY, est un thriller dont le personnage principal est une femme. Mais là aussi, il s'agit d'un genre que l'on est plus habitué à voir traiter par les hommes. Un film sans doute un peu plus convenu mais avec des scènes fortes sur le thème de la traque d'Oussama Ben Laden. Comme l'écrit Jacques Morice dans Télérama en juillet 2014 à propos de Kathryn Bigelow :  "Elle s'est imposée dans des genres confisqués par les mecs, en y ajoutant ce « plus » qui fait d'elle une championne intelligente du cinéma d'action. Car elle ne cesse d'interroger ce besoin d'action et d'héroïsme, la vanité et la violence des hommes. Chez elle, la puissance de feu cache toujours une faiblesse, une folie, un désir sexuel plus ou moins refoulé."

 

Claire Denis : BEAU TRAVAIL (1999) / L'INTRUS (2004)

Avec BEAU TRAVAIL, Claire Denis s'intéresse aussi à un groupe hommes se préparant à la guerre. Il s'agit de légionnaires qui s'entrainent dans un camp à Djibouti, lieu où la cinéaste a vécu enfant. Ces corps sont filmés et chorégraphiés avec beaucoup de sensualité au mileu de paysages secs et arides, transcendés par la caméra de la chef opératrice attitrée de la réalisatrice, Agnès Godard. Le film comporte peu de dialogues; c'est essentiellement la voix off de Denis Lavant, qui interprète avec une forte présence cet ex-adjudant nostalgique désormais revenu à Marseille qui accompagne ces images montrant les corvées quotidiennes, les entrainements vains puisque la guerre ne vient pas, et les rapprochements entre les hommes. Un très beau film français. {Autre film disponible de la réalisatrice : WHITE MATERIAL}

 

Randa Haines : LES ENFANTS DU SILENCE (1986)

Une histoire d'amour émouvante entre une jeune femme muette et son professeur qui utilise des méthodes inhabituelles. Premier film de Randa Haines adapté d'une pièce à succès. Oscar de la meilleure actrice pour Marlee Matlin, qui est véritablement muette. 

Les enfants du silence - DVD Médiathèque de Mortagne

 

Mia Hansen-love : UN AMOUR DE JEUNESSE (2010)

La cinéaste suit avec délicatesse le parcours d'une adolescente qui devient femme et qui est confrontée au sentiment amoureux. Mia Hansen-love poursuit sa réflexion, après TOUT EST PARDONNE et LE PERE DE MES ENFANTS, sur le travail de deuil nécessaire pour la construction de la personnalité, en particulier chez les jeunes filles. Le fait qu'ici le personnage devienne architecte n'est d'ailleurs pas anodin : c'est par là qu'elle va se reconstruire et s'ouvrir à la collectivité. On peut remarquer l'éloquence des titres des films de Mia-Hansen-love car on n'est jamais trompé : elle explore à chaque fois avec sensibilité le sujet annoncé dans le titre. {Autre film disponible: LE PERE DE MES ENFANTS qui a fait précédemment l'objet d'un coup de coeur}


Ida Lupino : LE VOYAGE DE LA PEUR (1953)

Ida lupino est avant tout une actrice. Puis avec son mari d'alors Collier Young, elle s'est mis à écrire et produire, avant de réaliser des films avec des budgets modestes sur des questions de société touchant essentiellement les femmes.  Pour LE VOYAGE DANS LA PEUR, son quatrième film, elle change totalement de genre. Il s'agit d'une première à Hollywwod, puisque le film est le premier polar réalisé par une femme, et qui plus est avec une distribution exclusivement masculine. Si la réalisatrice semble comme Kathryn Bigelow s'intéresser à la pulsion agressive masculine, elle se montre toutefois plus en retrait et moins fascinée. Il ressort du film le constat d'une certaine impuissance des hommes en général dès que ceux-ci sont dépourvus de tout instrument illusoire de pouvoir, dans le film représenté par un revolver. La mise en scène et les acteurs sont impeccables. A noter qu'Ida Lupino sera la seule femme à réaliser un épidode de la série TV LA QUATRIEME DIMENSION. {Disponible : l'épisode LES MASQUES  (saison 5, ep. 24)  de la série TV LA QUATRIEME DIMENSION}

Ida lupino derrière la caméra

 

Ariane Mnouchkine : MOLIERE (1978)

Une fresque monumentale (le film dure 4h10)  qui retrace la vie du grand homme de théâtre en s'attachant à son quotidien, son environnement social et politique. Un film de son époque, les années 70, qui vante en nous présentant Molière dans des aventures picaresques l'esprit de troupe et de liberté. et qui regorge d'images splendides et baroques. Une belle alliance entre théâtre et cinéma.

Molière - DVD à la Médiathèque de Mortagne au Perche

 

Axelle Ropert : TIREZ LA LANGUE MADEMOISELLE (2013)

Une belle surprise en 2013 que ce film avec Louise Bourgoin dans le rôle d'une jeune mère célibataire partagée entre deux frères médecins. Un film au ton original empreint de tendresse, de mélancolie et de drôlerie vis à vis de personnages confrontés à la solitude et au besoin d'amour au milieu des tours et des traiteurs asiatiques du XIIIème arrondissement de Paris.

 

Agnès Varda : CLEO DE 5 A 7 (1962) / DAGUERREOTYPES (1975)

Film de la nouvelle vague, Cléo de 5 à 7 nous propose un personnage de femme loin de l'image glamour hollywoodienne. Il s'agit d'une jeune chanteuse qui est malade et qui attend avec une anxiété  grandissante le résultat des analyses. Nous suivons de façon linéaire cette attente pendant 1h30 dans le Paris des années 60 filmé en plans-séquences avec liberté par Agnès Varda. Un film qui traite de sujets graves (notamment la guerre d'Algérie) avec légèreté, optimisme et modernité. {Autres films disponibles: Sans toit ni loi, Les Glaneurs et la glaneuse, Les Plages d'agnès}

 

Bien évidemment des films d'autres réalisatrices telles que Sofia Coppola, Marguerite Duras, Nicole Garcia, Noémie Lvosky, Jodie Foster, Julie Delpy, Valérie Donzelli, Julie Bertuccelli, Justine Triet, Maïwenn, Danièle Thompson, Valéria Sarmiento, Lynne Ramsay, Rebecca Zlotowski, Sophie Lellouche, Sharon Maguire, Beeban Kidron, Julia Leigh... sont présents parmi les dvd de la médiathèque.

Guy DESBOUILLONS - Septembre 2014