Vous êtes ici

-A +A

Berthe Morisot telle qu'en elle même ?

Auteur : Baltassat, Jean-Daniel
Editeur : Calmann-Lévy
Publié : 2018
Type de document : Texte
Cote : r bal tri
Résumé :

La tristesse des femmes en mousseline de Jean-Daniel Baltassat, éditions Calmann-Lévy, rentrée littéraire de septembre 2018

On se laisse charmer par "la Tristesse des femmes en mousseline", si l'on s'intéresse à la vie littéraire et artistique du 19e siècle et aux femmes  artistes. "Charmer" car ce roman est une sorte de sortilège qui vous enveloppe dans une forme plutôt inventive, une sensualité discrète et une belle langue. Les blancs, les carnations, les transparences des chairs et des tissus dans les tableaux se révèlent joliment au lecteur dans un livre pourtant sans illustrations ! Les carnets de Berthe, plus vrais que vrais, nous passionnent, nous attachent à l'artiste, à sa soeur Edma, à ses états d'âme, à la difficulté d'être femme et indépendante face à la condescendance de certains contemporains, comme Degas : "Une femme ne pourra jamais peindre que médiocrement"!

C'est à Paul Valéry, au soir de sa vie, que Daniel Baltassat confie le soin de tirer l'écheveau de celle de Berthe Morisot en contemplant l'aquarelle "Lisière, forêt de Fontainebleau, 1893" et tout au souvenir de l'exposition de 1941 au Musée de l'Orangerie dont il rédigea la préface du catalogue.Mallarmé, Fantin Latour, Degas, Monet, Manet, Puvis de Chavanne traversent le destin d'une Berthe Morisot réinventée par la plume poétique et documentée de Jean-Daniel Baltassat. C.G.