Vous êtes ici

-A +A

Goncourt 2016

Auteur : Slimani, Leïla
Editeur : Gallimard
Publié : 2016
Type de document : Texte
Cote : r sli cha
Résumé : Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame. A travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Leila Slimani a obtenu le prix Goncourt 2016 pour Chanson douce.  Le roman a été qualifié de "thriller psychologique glaçant" et on esf forcé d'y constater d'emblée un sens aigu de la dramatisation, notamment par le choix des phrases qui ouvrent les chapitres. Les premiers mots nous accrochent le coeur : Le bébé est mort . Les deux chapitres suivants, consacrés à la recherche d'une baby-sitter par un jeune couple parisien commencent par des citations :"Pas de sans-papiers, on est d'accord ?" et "Elle est en retard. Ça commence mal." Idem pour le chapitre 6 qui démarre avec "Ma nounou est une fée", alors que le précédent était consacré à l'entrée en scène de la nourrice, le personnage central du récit : Louise ouvre les volets de son appartement. Il est un peu plus de 5 heures du matin et les lampadaires sont encore allumés.

Leila Slimani a été journaliste et cette efficacité dramatique dans ses amorces, mais aussi la sécheresse de son écriture viennent peut-être de là. Elle s'est intéressée également au cinéma et ce goût mâtiné de talent pour la mise en scène et les actions concrètes des personnages est manifeste dans ce roman à la construction sans faille. La psychologie des personnages est finement décrite tout en laissant une part d'ombre, indispensable à toute bonne œuvre littéraire ou artistique.

Autre argument de poids en faveur du livre pour l'obtention du prix : le roman est un témoignage fort de notre époque. La question de la lutte des classes, entre Paris et sa banlieue, entre français de souche et personnes issues de l'immigration, celle du positionnement des femmes dans notre société contemporaine et du tiraillement pour assumer pleinement leur rôle de mère, les difficultés de logement, la solitude, sont des éléments présents sans aucun effet moralisateur. Leila Slimani, née au Maroc, qui a rejoint la capitale française à l'adolescence, et qui a subi brutalement le changement de culture et l'isolement, elle qui est aussi une jeune maman, parle de ce qu'elle connait, tout en se servant de son regard venu de l'extérieur. Elle confirme donc avec ce deuxième roman ses qualités d'écrivain.

Un roman brillant au style littéraire affuté et sans faille.

Guy Desbouillons