Vous êtes ici

-A +A

Une plume et des pinceaux

Auteur : Kerangal, Maylis de
Editeur : Verticales
Publié : 2018
Type de document : Texte
Cote : r ker unm
Résumé : «Paula s'avance lentement vers les plaques de marbre, pose sa paume à plat sur la paroi, mais au lieu du froid glacial de la pierre, c'est le grain de la peinture qu'elle éprouve. Elle s'approche tout près, regarde : c'est bien une image. Étonnée, elle se tourne vers les boiseries et recommence, recule puis avance, touche, comme si elle jouait à faire disparaître puis à faire revenir l'illusion initiale, progresse le long du mur, de plus en plus troublée tandis qu'elle passe les colonnes de pierre, les arches sculptées, les chapiteaux et les moulures, les stucs, atteint la fenêtre, prête à se pencher au-dehors, certaine qu'un autre monde se tient là, juste derrière, à portée de main, et partout son tâtonnement lui renvoie de la peinture. Une fois parvenue devant la mésange arrêtée sur sa branche, elle s'immobilise, allonge le bras dans l'aube rose, glisse ses doigts entre les plumes de l'oiseau, et tend l'oreille dans le feuillage.»

Pour son nouveau roman, Maylis de Kerangal nous entraîne dans le monde des peintres en décors, ces artisans-artistes qui reproduisent sur les murs des trompe-l'oeil : marbres, bois, ciels etc. C'est Paula qui nous sert de guide au fil des pages : à travers son histoire - son apprentissage à Bruxelles, ses souvenirs d'enfance, ses amours estudiantines, enfin ses premiers chantiers- nous touchons au monde de l'illusion, nous nous questionnons, comme la jeune peintre, sur nos rapports à l'art et au temps qui passe. 

Savez-vous ce qu'est un cerfontaine, le vert de Polcevera, un zebrano veiné ? Le vocabulaire est riche et technique, les phrases s'allongent comme des traînées de couleur sur des panneaux gigantesques, les décors se succèdent des studios de Cinecitta à la grotte de Lascaux. Et nous suivons Paula dans ce monde à portée de main, qui, malgré la peinture et le factice, sous la plume maîtrisée de Maylis de Kerangal et les pinceaux de Paula, se révèle être le monde du vivant.

NLB